Amsterdam

Publié le par Eric Balay

La capitale des Pays-Bas qui se trouve au confluents de L'ij et de l'Amstel. Le port formé par le cours de l'Ij et de nombreux bassins, doit sa fortune au commerce des Indes néerlandaises à partir du XVIIIème siècle. Il est directement relié auiourd hui à la mer du Nord par un canal maritime. Les principaux monuments qui se trouvent dans le centre ville appelé Le Béguinage (Beginhof) sont Le Palais Royal qui date du XVIème siécle, la nouvelle église, ou Nieuwe Kerk qui date du XVième et du XVIIème siècle, la vielle église, ou Oude Kerk de style renaissance et gothique, et l'hotel de ville qui date du XVIème siècle. Amsterdarm possède
plusieurs musées, dont le plus connu est le Rijksmuseum.


L'exemption de douane sur les marcnandises échangées sur son territoire, son adhésion a la Ligue hanséatique en 1358 permirent le développement commercial de la ville, jusqu'alors simple port de pêche sur l'Ijselmeer. L'occupation de Lisbonne, centre de distribution de produits par Philippe II (1527 - 1598 ), mort à 71 ans, en 1580, obligea les marins d'Amsterdam d'aller s'approvisionner eux-mêmes sur place (Malabar, Malacca, Moluques, Petites Antilles...) et en fit les "routiers des mers". La création de la Banque d'Amsterdam en 1609 donna à ce trafic intense une solide armature financière, tandis que l'élimination d'Anvers en 1648 et l'afflux de protestants français après la révocation de l'édit de Nantes en 1685 venaient encore enrichir la cité. Dès la fin du XVIIèrne siècle, la ville se heurta à la concurrence anglaise, el le XVIIIème siècle vit s'accentuer son déclin. Occupée en 1795 par les Français, capitale de la République batave, puis du royaume de Hollande, elle fut réunie à l'Empire en 1810, et en devint la troisième ville après Paris et Rome. Entravé par le Blocus continental, son commerce devait par la suite reprendre progressivement de son importance. La maison d'Anne Franck (1929 - Amsterdam 1944), mort à 15 ans (Anne Fränkhuis ) se trouve dans le quartier populaire le Jordaan.


 

AMSTERDAM : LA CAPITALE DU DIAMANT

Amsterdam est la capitale du diamant depuis le XVIème siècle. C'est vers 1570 que naquit cette industrie, lorsque de nombreux Anversois fuyaient les Espagnols. En 1867, la découverte des diamants en Afrique du Sud, dont la majeure partie était traitée à Amsterdam, fit de la ville le plus grand centre du monde.

En 1919, l'industrie diamantaire amstellodamoise, en plein essor, occupait 10 000 personnes. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, 2 000 tailleurs juifs furent déportés en Allemagne. Cependant, le commerce prospéra dès la fin des années 40. Dans la ville et aux alentours, on compte actuellement 13 tailleries de diamants et 65 établissements industriels, dont le chiffre d'affaires se compte en millions de florins.


Les inondations de 1916 ont entraîné la fermeture définitive du Zuiderzee par la construction d'une digue de 30 km. Achevée en 1932, elle isole la mer du Nord des eaux de l'Ijselmeer et 225 000 ha de terres désalinisées.


Le plan Delta (1954 - 1987), considéré par les Néerlandais comme la huitième merveille du monde, symbolise le génie hydraulique de ce peuple. Un ingénieux système de barrages et d'écluses géantes soustrait la Zélande et la Hollande ("pays creux") à la menace de la mer, désenclave les îles et maîtrise le débit des trois grands fleuves : Rhin, Escaut et Meuse.

Publié dans Néerlandais

Commenter cet article